salon-luxe-nouvelle-aire-2019-article-news-futur
Salons professionnels

Nouvelle Aire : tour d’horizon sur le Salon du Luxe n°5

Un programme bien ficelé pour décrypter les tendances de cette année et celles à venir ; en écho à la première conférence menée par Eric Briones, curateur du salon sous pavillon MédiaSchool, cette édition se voulait être une véritable boussole pour aller à la conquête des nouvelles aires du Luxe. Petit tour d’horizon.

Les grands thèmes abordés sont ceux que nous voyons passer dans tous les articles sur le Luxe et dans notre fil d’actualités LinkedIn : Streetwear, Sustainability, Millennials Chinois…mais pas que ! On a parlé inclusivité, futur du retail, clients du Luxe africains et même de prix ! 

Un premier constat ? Le Luxe a de moins en moins de tabous et c’est tant mieux. Du moment que les Maisons ne perdent par leur ADN originel, basé sur une maxime chère au Journal Du Luxe et à sa fondatrice Laura Perrard : Exception, Excellence et Emotion.

L’Abécédaire d’Eric Briones, alias Darkplanneur, nous a d’abord éclairé sur les tendances observées dans le domaine du Luxe, celles dont tout le monde parle et celles qu’on voit doucement émerger. 

Eric Briones alias Darkplanneur pour la première conférence de la journée

Une belle mise en jambe avec : 

  • A comme Afrique/Avant-garde : des clients dont on parlait peu jusqu’à présent et qui méritent toute notre attention et Avant-garde ; RSE et Body Positive sont au coeur des préoccupations des Maisons de luxe en termes de communication.
  • D comme Décélération : et si on consommait moins mais mieux ? Des mouvements comme l’anti Black Friday apparaissent et des réponses leur sont apportées comme le Luxe qui se répare chez Hermès.
  • J comme Jeu de Go : le Luxe est entièrement tourné vers la Chine et toute sa stratégie se définit autour de l’Empire du Milieu
  • L comme Luxophobie : Le slogan “Dans quel Monde Vuitton?” vous rappelle quelque chose? Le Luxe, superficiel par essence, devient une idole à brûler pour la lutte des classes (cf. le mouvement des gilets jaunes).
  • P comme Pardon : Si les Maisons de Luxe font parfois des erreurs, le bad buzz qui s’ensuite est assez néfaste. Fort heureusement pour elles, les clients oublient très vite. 
  • S comme Startup : Il suffisait de se rendre sur le stand LVMH à Vivatech cette année pour voir une flopée de Startups. Les collaborations avec Microsoft ou IBM sont assez parlantes également. 
  • T comme Trompe l’oeil : Quid du Directeur Artistique en 2019 ? Un flou s’est installé entre le Directeur Artistique et l’Artiste. 
  • W comme … Weed : le cannabis et sa consommation est une composante non négligeable dans le style lifestyle, qui a largement été adopté par les Maisons de Luxe. Barneys à New York l’a donc embrassé entièrement en créant un magasin où l’on peut s’offrir des accessoires et autres produits autour du Cannabis. 

Quelques conférences sont selon nous véritablement sorties du lot. Elles représentaient pour nous les grands changements auxquels doit faire face le Luxe. Découvrez notre dossier complet sur le Salon du Luxe 2019.

Odyssée Verte : Sustainable de A à Y 

Pourquoi de A à Y ? Tout d’abord car c’est la fameuse génération Y qui a permis d’amener une vraie transparence. Mais aussi à se questionner sur la responsabilité des marques d’aujourd’hui dans la sauvegarde de notre planète.

La question qu’on se pose tous en ce moment… Le Luxe devra-t-il être sustainable ? La question semble ne même plus se poser et la réponse est plus qu’évidente. Devenir éco-responsable pour répondre encore une fois à la quête de sens des clients actuels du Luxe est indispensable aujourd’hui.

Découvrez ici notre article complet sur l’éco-responsabilité dans le Luxe

Le prix dans la nouvelle équation du Luxe

Le prix n’est plus tabou dans le Luxe, il faut au contraire en parler sans crainte. Il y a en effet un véritable enjeu autour du prix comme nous l’a démontré Stéphane Truchi, directeur de l’Ifop à travers différentes enquêtes chiffrées. Comment cette notion de prix bouge dans l’esprit des consommateurs aujourd’hui ?

Deux moments ont été des signaux d’alertes pour ce changement de mentalités, qui correspondent à des tensions dans les budgets des clients :

  • 2008 avec la crise puis 2015 avec l’harmonisation des prix des produits au niveau mondial.
  • Les prix ont augmenté de façon exponentielle entre 2012 et 2019. Il y a eu une une hausse de plus de 80% sur certains produits iconiques.

Le client est forcément sensible à ces variations. La relation au prix a beaucoup changé. Le digital a accentué ce sujet de tension puisqu’il donne un accès facile à la comparaison des prix.

Découvrez ici notre article complet sur les nouvelles relations au prix dans le Luxe

Chine et Luxe : un nouveau terrain de jeu

Il fut un temps ou le « Made in China » avait une connotation très forte d’objets de mauvaise qualité. Or, aujourd’hui le “Created in China” émerge, qui a beaucoup plus de valeur que son cousin le “Made in China”. La Chine a longtemps copié les modèles européens ou américains dans un seul but : apprendre. Elle est ainsi passée de l’atelier du monde à véritable créatrice ; d’un territoire de production elle est devenue un territoire d’inspiration. 

28% des consommateurs du luxe en Chine sont des nouveaux entrants, c’est à dire qu’ils achètent depuis 2 à 3 ans maximum. Ils ont un pouvoir d’achat grandissant. Et ils sont moins loyaux aux marques, souvent moins influencés par le discours de ces dernières. 

En Chine il faut aujourd’hui distinguer les plus jeunes Millennials qu’on appelle les post 90’s des post 80’s. Zoom par Aurélie Plessier de chez Brainvalue sur les post 90’s, aussi appelés les enfants du Chinese Dream. 

Ils ont une véritable fierté de consommer des marques chinoises donc local. Autre particularité, ils ont en général un double revenu, celui qu’ils gagnent par eux-mêmes et celui qui vient de leur famille.

Cependant, la réalité derrière ce Chinese Dream n’est pas rose. Ces post 90’s ont une vie toute tracée : sous une pression sociale énorme, chaque âge a son importance. 

Découvrez ici notre article complet sur la clientèle des Millennials chinois

#Horlogerie #Ecommerce #Phygital #Luxe J'écris une thèse : Comment les Millennials changent les codes du Luxe? 💎

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *