Audrey Kabla
Business,  Millennials

Plaire aux Millennials en s’adaptant à son ADN de marque : nouvelles stratégies du Luxe

Rencontre avec Audrey Kabla, fondatrice de l’agence Epykomene, qui nous a donné un éclairage pertinent sur les réactions des Maisons de Luxe face aux Millennials et au digital de manière générale.

3 réactions face au digital et aux Millennials

Audrey Kabla nous livre sa vision sur les stratégies des Maisons de Luxe en 2019 ; on peut les répartir en 3 réactions distinctes :

  • L’adaptation des Maisons au digital
  • Le peu de prise de risques des Maisons
  • Une présence sur les réseaux sociaux, avec parcimonie

L’adaptation des Maisons au digital

On va avoir une course à l’information et aux followers, donc un mode d’adaptation en termes de communication : les Maisons partent du principe que les Millennials aiment les réseaux sociaux, donc elle y vont. Ils aiment Instagram ? Qu’à cela ne tienne, elle y vont aussi. Quitte à ne pas être très en accord avec leur ADN, elles se retrouvent à courir après l’information et aux contenus, au risque de faire du mal à leur marque

Burberry et son bonnet lancé en édition limitée pendant 24h sur les réseaux sociaux seulement, qui n’a pas fait l’unanimité des clients

Le peu de prise de risques des Maisons

Une deuxième manière est d’avoir beaucoup (trop) de prudence ; ce sont des mastodontes qui connaissent trop bien l’univers du Luxe et qui, par excès de prudence, vont préférer ne rien faire

Sonia Rykiel en liquidation judiciaire à la une du Monde en juillet 2019 (finalement reprise en décembre 2019)

Une présence sur les réseaux sociaux avec parcimonie

La troisième façon de procéder concerne plutôt les marques qui ont un ADN récent et qui comprennent les Millennials. Elles vont avoir tendance à agir avec plus de sagesse et d’intelligence. Elles vont savoir sur quels points elles peuvent s’adapter, si cela suit leur ADN ou non, quitte à emprunter le chemin du slow digital car elles connaissent leur univers.

Quel Millennial n’aime pas jacquemus ? Il peut poster 3 fois la même photo et avoir encore des likes sur toutes les photos (…). Il vient ralentir le digital, c’est que j’appelle le « Slow digital ».

Audrey Kabla

La Maison Hermès par exemple gère plutôt bien ses réseaux sociaux car sa stratégie sur les réseaux est très représentative de son ADN et c’est pour cela que ça fonctionne.

Compte Instagram de la Maison Hermès
Compte Instagram jacquemus

Quelques mots sur Audrey…

En 2010, elle fonde l’agence Epykomène qui accompagne les maisons du Luxe et jeunes concepts à révéler les trésors de leurs Marques par le biais de stratégie émotionnelle, de créations opérationnelles et de formations. En novembre 2016, Elle publie son premier livre “Marque & Luxe” expliqué à mon boss paru aux Editions KAWA. Oeuvre stratégique romancée, ce premier ouvrage dessine une approche philosophique, psychologique et spirituelle du Luxe à son état originel.

L’agence Epykomene spécialisée en brand marketing, aide les Maisons de Luxe à se construire une image et à conserver un ADN de marque dans toutes leurs prises de parole : https://epykomene.com/Luxury/.

Passionnée d'Horlogerie et de rédaction, je suis à l'affût de thèmes divers dans le Luxe, notamment ce qui tourne autour de l'e-commerce, du phygital, du social et des Millennials mais aussi des nouvelles trends comme l'e-sport. Je valorise les concepts autour de l'écologie, la diversité et l'inclusion dans le Luxe 💎 • Thèse 2019 disponible sur demande : "Comment les Millennials changent les codes et le paysage du Luxe ?"